RSS

Epispde 6 : formule au choix : avec ou sans sexe ?

Pour faire un bébé, tout est possible. Un papa et une maman, c’est le cas très « classique », celui sans histoire, qui met tout le monde d’accord. Mais dans la vie, il y a toujours des « mais » : par exemple, il n’est pas obligatoire que papa et maman soient deux individus différents, le même individu peut porter les deux sexes.  Il n’est d’ailleurs pas non plus obligatoire d’avoir et le papa et la maman …

En plus de ça, j’ai parlé de reproduction sexuée et asexuée séparément : je ne vous avais pas dis que de nombreux organismes peuvent faire les deux ! Ou passer de l’un à l’autre selon les conditions extérieures.

« Elle a fait un bébé toute seule »

Elle, c’est une femelle puceron qui donne vraiment dans l’original : en plus de ne pas pondre d’œufs comme la plupart des autres insectes, elle se permet d’accoucher sans avoir coucher ! La Sainte-vierge du règne animal … Sauf que elle, elle ne donne que des filles, et par reproduction asexuée en plus (une vraie photocopieuse d’elle-même). Mais ce n’est pas tout ! Les filles de madame puceron sont déjà enceintes alors qu’elles sont encore dans le ventre de leur mère qui du coup… est déjà grand-mère ! Qui dit mieux ? Eh bien le mieux dans tout ça, c’est que quant elle veut, madame puceron peut aussi choisir la sexualité : si l’ennui lui prend de voir toujours la même tête à ses filles, elles peut aller copuler avec monsieur pour avoir des enfants différents, car issus de gamètes de 2 individus.

Capture d’écran 2017-07-05 à 18.21.39

Pourquoi j’ai mangé ma mère

Les cécidomyies sont des insectes ressemblant à la mouche de nos maisons. Les femelles de certaines d’entre elles  pondent des œufs d’où sortiront des larves … déjà enceintes ! A peine sorties de l’œuf, ces larves portent déjà en elles des bébés faits tout seuls, sans que la mère aie jamais rencontré l’âme sœur. Ces larves-mères n’ont même pas eu le temps de devenir de vraies adultes qu’elles seront dévorées de l’intérieur par leurs propres enfants en plein développement dans leur ventre ! Et ainsi de suite, jusqu’à ce que l’une d’entre elle parvienne un jour à se transformer en nymphe puis en insecte ailé pour aller mener une vie un peu plus normale !

Capture d’écran 2017-07-05 à 18.25.06

Puceau à vie

Lui, c’est le bananier. Alors que la plupart des plantes ont la faculté de se reproduire soit de façon asexuée (sans sexe), soit de façon sexuée (avec sexe), lui ne sait plus comment faire l’amour depuis longtemps ! C’est l’homme qui, à force de favoriser la repousse végétative, (c’est-à-dire le fait qu’un clone bananier pousse spontanément au pied d’un autre) l’a privé de cette faculté. Qui dit pas de rapport sexuel, dit pas d’embryon, soit, dans le monde des plantes, pas de graines ! Ainsi pourrait-on dire, plutôt que « quand les poules auront des dents », « quand les bananiers auront des graines » !

Capture d’écran 2017-07-05 à 18.28.38

Gestation en chaîne

Dans la nature, pas de tabou !  Vous pensez qu’en sexualité, il faut un seul père et une seule mère ? Et que madame enceinte, elle ne peut plus aller concevoir ailleurs ? Eh bien si, et c’est ce que fait la hase, la femelle du lièvre. Madame couche avec son premier coup de foudre, et alors que des embryons issus de leurs amours commencent à se développer en elle, voilà qu’elle ne résiste pas aux assauts d’un amant … dont elle tombe enceinte également ! Et puis, rien ne l’empêche de retomber enceinte une troisième fois, si elle tombait à nouveau sur un bon coup. Résultat : plusieurs portées d’âges et de pères différents sont ainsi en gestation simultanément !

Capture d’écran 2017-07-05 à 18.32.10

C’est dans la boîte

Maman grillon passe par une sélection plutôt inédite pour choisir le meilleur père de ses futurs enfants, c’est-à-dire celui qui leur garantira les meilleurs gènes.  Le tout, en ne se privant d’aucune relation érotique qui lui fasse envie ! En effet, madame ne se restreint pas, comme le font les autres femelles du règne animal, à ne coucher qu’avec le plus beau ou le plus courageux. Elle couche quand elle veut, avec qui elle veut. C’est plus tard que la sélection s’effectue : elle a stockée dans une sorte de « boite interne » tout le sperme récolté, et ce sperme a été réparti dans des « tiroirs » différents en fonction de sa provenance. Après s’être amusée tout l’été, madame grillon n’a plus qu’à choisir dans son stock !

Capture d’écran 2017-07-05 à 18.35.10

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Coquifran.Passé.Présent |
Siences Histoire Informatique |
LA MAGIE: UNE SCIENCE QUI A... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mathiqua
| Science History X
| Astrocours